Aller au contenu  Aller au menu principal  Aller à la recherche

bandeau eprouvette recherche

GIP PÔLE BOURGOGNE VIGNE ET VIN

Projet IRIS

Inra-argroecologie_logos.jpg

 

 

Résultats et avancées de la recherche

Dans le cadre du projet FUI Iris+(1) et d’un projet PARI(2), les chercheurs de l’UMR Agroécologie ont mis au point un dispositif innovant de test de biostimulants sur vigne en conditions contrôlées. Ce dispositif, validé à l’aide de biostimulants disponibles dans le commerce, permet de caractériser rapidement et de façon non destructive l’effet de biostimulants sur le développement végétatif de la vigne (phénotypage aérien et racinaire). En fin de période de test, des analyses complémentaires peuvent être réalisées, notamment la détermination des biomasses fraîche et sèche, la teneur en chlorophylles ou autres métabolites. Ce dispositif est parfaitement adapté au criblage de différents types de biostimulants.

Contacts

               Marielle Adrian : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Marie-Claire Héloir: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Sophie Trouvelot : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Lire l'article de Vitisphère du 21 février 2018

 

IRIS + - Des biostimulants au service du naturel

 

Solutions innovantes pour le fitness et la santé de la vigne et du blé associant des biostimulants / SDN à des technologies d’imagerie et d’agroéquipements

 

La protection des plantes contre les maladies est un enjeu majeur pour optimiser les rendements et la qualité des produits agricoles. Les Stimulateurs de Défense des Plantes, ou SDP, représentent une alternative aux pesticides, respectueuse de l’environnement. Cependant, leur efficacité au champ reste pour le moment insuffisante.

Le projet IRIS+ a pour objectif de développer une solution complète reposant sur l’utilisation de biostimulants, en synergie avec des SDP, afin d’optimiser la physiologie et la santé de la vigne et du

Blé, et ainsi de sécuriser les productions de ces filières.

Trois innovations vont composer cette solution :

  • · Des biostimulants à base d’algues marines ou de végétaux permettant d’améliorer l’efficacité des SDP afin de mieux contrôler les maladies de la vigne et du blé
  • · Des systèmes d’imagerie et de spectroscopie statiques et embarqués capables de suivre les effets des biostimulants et des SDP sur les plantes
  • · Un système de pulvérisation permettant d’optimiser l’application des biostimulants et des SDP et donc leur efficacité.

Le projet IRIS+ implique 4 PME et ETI des régions Bretagne, Bourgogne et Champagne-Ardenne

(Laboratoires Goëmar, Tecnoma, Global Sensing Technologie, Artemis/Dijon Céréales), un grand groupe (Orange), un organisme professionnel (le BIVB) et 4 équipes de recherche (UMR agroécologie, l’Université du Littoral Côte d'Opale, L'Unité de Recherche Vignes et Vins de champagne et L’équipe Biotechnologie et Gestion des agents Pathogènes en agriculture au sein de l’établissement ISA).

Ce projet est porté par le pôle Vitagora® et colabellisé par les pôles Mer Bretagne Atlantique et Industrie et Agro-Ressource.

Porteur du projet : GOËMAR, JM Joubert

Responsable scientifique UMR 1347 : Marielle Adrian 

 

  1. Le projet IRIS+ réunit 5 partenaires privés (Arysta-Goëmar, Global Sensing Technology, Orange, Dijon Céréales-Artémis et Tecnoma, 1 interprofession®, Mer Bretagne Atlantique et IAR), ce projet a été soutenue par le Feder, l’Etat, les régions Bretagne, Bourgogne Franche Comté, Grand-Est, la Communauté d’Agglomération de Dijon et la Communauté d’Agglomération de Saint-Malo.
  2. Projet PARI (Plan d’Action Régional pour l’Innovation) cofinancé par le BIVB, la Région Bourgogne Franche Comté et le Feder.

Lire la suite : Projet IRIS

  • Projet DAMAV

     

    Inra-argroecologie_logos.jpg

     

     

     

    Damav - Un drone bientôt dans les vignes.

     

    Pour répondre à la problématique du contrôle des pieds de vigne pour lutter contre le développement de la flavescence dorée, le projet DAMAV a pour but de développer une solution de détection automatisée des maladies de la vigne par survol des parcelles via un micro-drone.

    L’objectif est de proposer un outil clé en main pour les viticulteurs pour permettre la recherche de foyers potentiels, puis plus généralement, de tout type de maladie de la vigne détectable sur le feuillage. Pour permettre ce diagnostic, les partenaires proposent d’étudier le feuillage à l’aide d’un drone et d’une caméra multi-spectrale haute résolution. La chaine de traitement d’image sera capable d’analyser une grande quantité d’informations et d’apprendre au fur et à mesure afin d’apporter une réponse opérationnelle aux viticulteurs pour protéger leurs vignes et réduire l’utilisation de pesticides. Le repérage des foyers de maladie sera fourni dans un système d’information géographique pour apporter une lecture immédiate des zones infectées permettant un traitement localisé et direct des ceps infectés.

    Labellisé par les pôles Pegase, Vitagora, Risques, et Aerospace Valley, le projet DAMAV, emmené par Novadem, réunit des partenaires industriels (Airbus D&S, Global Sensing Technologies) et

    scientifiques (AgroSup Dijon) pour un budget de 1,7M€ sur 36 mois.

    Porteur du projet : Novadem : Pascal ZUNINO

    Responsable scientifique UMR 1347 : Frédéric COINTAULT

     

    Résumé .pdf du projet

    Lire la suite : Projet DAMAV

Université de Bourgogne