Aller au contenu  Aller au menu principal  Aller à la recherche

bandeau eprouvette recherche

GIP PÔLE BOURGOGNE VIGNE ET VIN

Thèse "Jeune Chercheur Entrepreneur" : La construction discursive et terminologique de la filière viti-vinicole : mieux communiquer auprès des consommateurs et des experts sur le Crémant de Bourgogne

Porteur(s) : Université de Bourgogne

Directeur de thèse : Laurent Gautier (EA Centre Interlangues TIL)

Financeur(s) : Conseil Régional Bourgogne

 

1280px-Region Bourgogne logo

 

Parrain : Union des Producteurs et Elaborateurs de Crémant de Bourgogne

Période du projet : 2014-2017

Présentation

Au centre du projet, figure une problématique générale qui touche à la construction discursive et terminologique de l’expérience sensorielle qu’est la dégustation de Crémant de Bourgogne. Il s’agit de répondre, globalement, à la question de savoir comment vendre du Crémant en France et à l’étranger en utilisant la terminologie et le discours traditionnels français – l’angle d’attaque est donc tout autant langagier que « culturel ».
Pour accroître la part de marché du Crémant dans la vente de pétillants, notamment auprès des contingents de touristes étrangers sur le territoire bourguignon, l’étude scientifique propose de comprendre le choix des descripteurs sensoriels des consommateurs dans la construction de leurs discours en situation de dégustation du produit et envisager la façon dont ces choix s’articulent avec ceux des experts et/ou de la stratégie marketing sous-jacente. Trois questions d’actualité se posent alors :
- Quelle est l’influence de la réalité linguistique et culturelle dans la façon dont les dégustateurs construisent leurs discours ?
- Quelle est la part de représentation ‘historique’ (us et coutumes, concepts conjoncturels de type « terroir », effet mémoriel et patrimonial, croisements culturels…) dans la construction d’une tradition discursive propre à la dégustation ?
- Comment se construisent et s’articulent les discours experts et non-experts ?

Pour répondre à ces questions, ce projet de Thèse de Doctorat vise à faire une analyse discursive comparée de la construction discursive, terminologique et sensorielle des descripteurs utilisés en français par des experts et non-experts, à partir de corpus de descriptions et de dégustations de Crémant (cf. infra). A partir d’une construction croisée des descripteurs, nous envisageons d’étudier la dimension culturelle dans le choix de ces derniers par les dégustateurs français afin de créer une base terminologique partant des discours et savoirs experts et qui permettra la construction d’un discours propre à la filière impactant donc la stratégie de communication adoptée auprès des consommateurs.

Le travail de thèse croisera des approches quantitatives et qualitatives.
Tout d’abord, la technique de la fouille de textes (data mining, statistiques textuelles) dans les archives et les différents supports de documentation de la filière nous permettra de faire une étude diachronique, essentiellement sur la base de coupes chronologiques reconnues comme pertinentes par la filière, du discours officiel du Crémant de Bourgogne. A partir de l’exploration de ces données, nous essayerons de comprendre la construction du discours employé par les producteurs et les Maisons de Crémant pour présenter et mettre en valeur leur produit vis-à-vis des consommateurs et des experts ainsi que l’importance des descripteurs sensoriels dans la construction de ce discours spécialisé.
Pour ancrer ensuite l’analyse dans l’expérience sensorielle et, dans une certaine mesure, hédoniste, deux corpus de dégustation de Crémant par des consommateurs experts et non-experts seront constitués sur la base des pratiques déjà menées en science de gestion et marketing (Groupe ESC Dijon) et au Centre des Sciences du Goût et de l’Alimentation. Nous aurons ainsi deux jeux de données à partir desquels nous pourrons faire une analyse sémantique et sensorielle, cette fois dans une approche synchronique, pour étudier le mode de construction discursive de la dégustation dans la filière française ainsi que la dimension culturelle dans le choix des descripteurs sensoriels par les dégustateurs.
A ces deux étapes fondamentales pourra être ajoutée une troisième qui sera de créer un corpus à partir d’un questionnaire sans référent (c’est-à-dire hors situation de dégustation) afin d’analyser et de vérifier si le mode de construction discursive et le choix des descripteurs sensoriels correspondent à ce que nous allons trouver dans les corpus en situation de dégustation.

 

 logo uB filet orange
Université de Bourgogne