Aller au contenu  Aller au menu principal  Aller à la recherche

bandeau eprouvette recherche

GIP PÔLE BOURGOGNE VIGNE ET VIN

Hydravitis : étude spatiotemporelle de la pluie aux échelles fines

Porteur(s) : Université de Bourgogne

Responsable(s) scientifique(s) : Benjamin Bois (UMR Biogéosciences)

Coût total 2015 : 10 200 € (soutien FEDER : 5 000 €)

Financeur(s) : Conseil Régional de Bourgogne ; Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne ; FEDER

RBFC logo Logo BIVB 2 lignes bloc-logos-feder

 

Présentation

Le programme de recherche HydraVitis, initié en 2010, s’intéresse à la variabilité spatio-temporelle de la disponibilité en eau au vignoble.

Les travaux réalisés en 2011-2013 dans le cadre d’une thèse de doctorat, se sont intéressés au suivi de l’eau au niveau du sol et dans le végétal. Les conclusions de ces travaux pluridisciplinaires apportent des éléments de compréhension de fonctionnement des terroirs vitivinicoles via le régime hydrique de la vigne (développement végétatif et maturation du raisin).

La période 2013-2016 s’intéresse à un second volet : la variabilité spatio-temporelle de la pluie aux échelles fines et son impact en viticulture, en particulier au niveau :

  • du régime hydrique de la vigne (impact de la pluie sur l’expression des terroirs à en lien direct avec la première tranche de travaux HydraVitis, citée ci-dessus) ;
  • de la gestion phytosanitaire, facteur d’enjeu économique, sanitaire et environnemental majeur en viticulture ;

Ce second volet du projet HydraVitis vise à répondre à 3 problématiques.

  • La première, plus fondamentale en climatologie : Quelle est la distribution spatiale des champs de pluies sur de courtes distances (quelques kilomètres seulement), en fonction des divers régimes de précipitations liquides rencontrés sous climat tempéré : orages, averses et pluies stratiformes ?
  • La seconde, plus appliquée en climatologie : l’imagerie RADAR  permet-elle de représenter la variabilité spatiale de la pluie aux échelles fines ?
  • La troisième, plus appliquée en viticulture : les écarts de pluie à l’échelle locale ont-ils des conséquences sur le régime hydrique de la vigne, sur le développement des principaux champignons parasites et la gestion de la protection phytosanitaire en viticulture ?

 

 logo uB filet orange

 

www.europe-en-franche-comte.eu / www.europe-bourgogne.eu / http://ec.europa.eu

Université de Bourgogne