Aller au contenu  Aller au menu principal  Aller à la recherche

bandeau eprouvette recherche

GIP PÔLE BOURGOGNE VIGNE ET VIN

VITIS-NOPAL

Porteur(s) : Université de Bourgogne

Responsable(s) scientifique(s) : Gérard Lizard (EA Bio-PeroxIL)

Coût total 2016 : 8 700 €

Financeur(s) : Conseil Régional Bourgogne-Franche-Comté ; Nopalnutra

 

RBFC logo nopalnutra

 

Présentation

Les constituants du vin, de la grappe de raisin,  des feuilles de vignes et des sarments sont riches en molécules (polyphénols) possédant des propriétés anti-oxydantes et anti-inflammatoires (Li AN et al., Nutrients 2014;6:6020-47). Ces molécules, qui passent la barrière hématoméningée, présentent donc un intérêt potentiel pour prévenir des maladies neurodégénératives majeures comme la maladie d’Alzheimer (MA) caractérisée par un stress oxydant et de l’inflammation au niveau du système nerveux central (Albarracin SL et al., Nutr Neurosci. 2012; 15:1-9). Certains de ces polyphénols, en particulier le resvératrol, ont par ailleurs la capacité d’inhiber l’aggrégation d’amyloïdes β1-42 (Aβ1-42), formant les plaques séniles, et induisant la neurodégénérescence (Cheng B et al., Biochim Biophys Acta. 2013; 1830:4860-4871). Par ailleurs, des polyphénols comme le resvératrol sont des agents chélateurs de métaux et en particulier du fer (Hatcher HC et al., Future Med Chem. 2009;1:1643-70) dont l’accumulation au niveau cérébral contribue au développement de démences incluant la MA (Peters DG et al., Neurobiol Dis. 2015;81:49-65).

Dans le contexte de la « Silver Economy », les polyphénols de la vigne ont donc une forte valeur ajoutée dans un contexte de prévention de la neurodégénérescence.

L’objectif de la recherche proposée en relation avec les sociétés Nopalnutra et Spiral (2 sociétés de l’agglomération dijonnaise) est d’identifier des extraits de produits de la vigne (raisin, grappe, sarment) possédant des propriétés anti-oxydantes et anti-inflammatoires. La capacité de ces extraits à prévenir la formation et l’agrégation d’Aβ1-42 et à chélater le fer sera aussi évaluée. L’extrait présentant le profil le plus complet sera ajouté à une boisson à base de figues de barbarie actuellement disponible. La boisson à base de figues de barbarie contient une classe spécifique de phytonutriments qui ont des activités cytoprotectrices en particulier grâce à la présence de l’indicaxanthine et de la bétanine (El-Mustapha K et al., Molecules. 2014;19(9):14879-901).

Cette boisson supplémentée à partir d’extraits de polyphénols de vignes sera destinées à des seniors dans un but de prévention des maladies neurodégénératives.

 

 logo uB filet orange
Université de Bourgogne