Thèse "Jeune Chercheur Entrepreneur" : Analyse expérientielle et représentationnelle de l’œnotourisme en Bourgogne. Pour un développement international et raisonné des territoires (projet ATTRACT)

Porteur(s) : Université de Bourgogne Franche-Comté

Directeur de thèse : Anne-Marie Lebrun (EA SPMS)

Financeur(s) : Conseil Régional Bourgogne-Franche-Comté

RBFC logo

Parrain : Boisset la Famille des Grands Vins

Période du projet : 2017-2020

Présentation

Le travail doctoral portera sur l’étude des expériences oenotouristiques des clientèles françaises, européennes et asiatiques et de ses représentations sociales en la matière dans le cadre d’un développement international mais raisonné des territoires régionaux qui sont à la fois des espaces de production viticole et des espaces de visites.

A ce jour très peu de travaux en sciences humaines et sociales se sont focalisés sur l’objet de recherche oenotouristique et de manière très disciplinaire (Bruwer, 2003 ; Getz, 2000 ; Getz & Brown, 2006 ; Hall et al., 2009 ; Laferté, 2002 ; Sparks, 2007;…). L’originalité de ce doctorat sera d’associer deux approches théoriques complémentaires portant d’une part sur les représentations sociales de l’oenotourisme et d’autre part sur les expériences oenotouristiques en relation avec la destination Bourgogne Franche Comté. La majorité des recherches dans le domaine est réalisée de manière indépendante soit sur les représentations sociales de destinations ou de produits touristiques (Dickinson & Dickinson, 2006; Dickinson & Robbins, 2007, 2008, 2009; Dickinson et al., 2009; Moscardo, 2009, 2011; Meliou & Maroudas, 2010, 2011; Lai, Hsu, & Nepal, 2013; Lebrun, 2014, 2015) soit sur l’influence de contextes expérientiels offerts par les territoires sur les expériences touristiques (Andersson, 2007; Bhattacharjee & Mogilner, 2014; Bouchet et al., 2004; Jennings et al., 2009; Jurowski, 2009; Kang et Gretzel, 2012; Lebrun et al., 2017; Mehmetoglu et Engen, 2011; Musa et Kassim, 2012; Oh et al, 2007; Pine & Gilmore, 1999; Quan & Wang, 2004; Ritchie & Hudson, 2009 ; Su et al., 2016 ; Tumbat & Belk, 2011; Volo 2009; Walls et al., 2011; Williams, 2006; …).

L’intérêt opérationnel de ce travail sera d’une part de mieux communiquer sur l’oenotourisme dans les territoires de Bourgogne Franche Comté en fonction des styles de vins (tranquilles et effervescents) et des types de clientèles (Europe, Asie, Amérique de Nord). D’autre part la recherche permettra aux professionnels de concevoir des contextes expérientiels adaptés afin de générer le maximum de plaisir, de mémorisation, de qualité perçue et de satisfaction de la clientèle (Kang et Gretzel 2012; Mehmetoglu et Engen, 2011; Musa et Kassim, 2012; Oh et al, 2007).

En recourant à des approches qualitative et quantitative sur des populations de différents pays émetteurs de touristes en France (Europe, Asie, Amérique du Nord), nous désirons proposer une analyse des expériences de l’oenotourisme couplée à une analyse des représentations socioculturelles de la destination Bourgogne Franche-Comté afin de comprendre les principaux éléments d’attractivité et de satisfaction de la clientèle grâce à ces formes de tourisme.

L’objet de ce travail doctoral est donc de proposer un développement international raisonné des territoires régionaux entre attractivité, préservation et valorisation des ressources grâce à l’élaboration de parcours thématisés interactifs de visite co-construits avec les parties prenantes locales.

Les résultats permettront de comparer ces éléments selon les différentes cultures et de proposer aux acteurs locaux (producteurs, destination, office de tourisme, agence réceptive…) et aux agences de voyage ainsi qu’aux tours opérateurs des leviers d’actions permettant de mieux prendre en compte les expériences oenotouristiques dans leur communication et dans leurs offres de produits touristiques. D’une part la destination Bourgogne pourrait ainsi améliorer sa visibilité à l’égard des clientèles européenne et asiatique en prenant en compte l’influence des expériences et des représentations de ces différentes clientèles. D’autre part, des parcours expérientiels thématiques (sensoriels, culturels, bien-être, découvertes…) interactifs pour une clientèle premium ou affaire pourront être co-construits avec les parties prenantes pour un usage concerté des territoires afin de respecter de manière responsable et durable l’équilibre entre terre de production et espaces touristiques. Il s’agirait ainsi de proposer des expériences au sein d’un « Imaginarium© » à ciel ouvert dans les territoires viticoles de la région permettant de générer des flux de consommateurs afin d’augmenter les ventes de vin.

ubfc